Nos enfants riches et brillants

Comment faire en sorte que nos enfants deviennent riches et brillants ? Cette question, nous nous la sommes posée à la naissance de notre fils. Nous avions déjà commencé à nous intéresser à nos finances, mais dans un objectif purement individuel : nous souhaitions arrêter “rapidement” de travailler et profiter de la vie, sans avoir à nous soucier de l’argent. Avec la naissance de notre fils, les choses ont changé. Un nouveau but s’ajoutait au précédent : léguer à notre fils un patrimoine qui le mettrait à l’abri du besoin et faire en sorte que lui-même ait toutes les cartes en mains pour s’en sortir financièrement.

Car contrairement à Warren Buffett, nous avons bien l’intention de donner en héritage à notre fils, ce que nous aurons mis toute une vie à amasser. En effet, l’homme qui pèse plus de 100 milliards de dollars a décidé de ne rien léguer à ses enfants. Sa devise ? Chacun pour soi, et chacun selon son mérite.

Même si nous comprenons la mentalité du magnat de la finance, nous ne gagnons pas notre argent que pour nous. Nous espérons bien en faire profiter notre famille et notre fils en particulier.

“Le père qui transmet une énorme fortune à son fils détruit généralement le talent et l’énergie de son enfant”

Warren Buffett

Mais léguer un patrimoine ne fait pas tout. Notre fils à ses 18 ans, disposant de toute sa richesse, pourrait très bien se rendre dans un casino et tout miser sur le rouge…

Nous croisons les doigts pour qu’une telle chose ne se produise pas !

Mais espérer ne sert à rien. Pour nous assurer qu’il agira de façon réfléchie, nous devons lui en donner les moyens. Et cela passe par une bonne éducation financière. Or cela ne se fait pas à l’école. Le système scolaire ne nous apprend rien à propos de l’argent. C’est donc à nous de lui inculquer tout ce qu’il y a à savoir sur l’argent et sa bonne gestion. Dans cette optique, nous nous sommes donc penchés sur le livre Nos enfants riches et brillants.

Nos enfants riches et brillants
Nos enfants riches et brillants, Robert T. Kiyosaki

Cet article participe à l’événement “Le livre sur la parentalité qui a changé ma vie de parent” du blog Une maman deux maisons. Vous y trouverez notamment un article sur le formidable potentiel des neurones miroirs. Ceux qui ont lu Développez votre intelligence financière de Robert T. Kiyosaki saisiront sans doute l’allusion.

Nos enfants riches et brillants est un livre de Robert T. Kiyosaki, l’auteur du best-seller Père riche, Père pauvre et de bien d’autres encore. Il est également investisseur, entrepreneur et formateur en finance. Nos enfants riches et brillants n’est pas un livre sur la parentalité à proprement parler. Pour autant, il a changé notre vision quant à l’éducation de notre fils.

“Tu sais que ton intelligence financière augmente si, en prenant de l’âge, ton argent te procure plus de liberté, de bonheur, de santé et de choix dans la vie.”

Nos enfants riches et brillants, Robert T. Kiyosaki

L’éducation classique et financière

Un constat cinglant

Dans son livre Robert T. Kiyosaki fait le constat suivant : nous vivons dans une ère qui est en constante évolution. L’emploi à vie dans la même entreprise n’est plus la règle. De même, l’époque où nous pouvions compter sur l’État pour nous garantir des soins de santé de qualité, une retraite décente, est révolue.

Ce constat nous le partageons. Même si les systèmes de retraite et de santé existent toujours, nous pensons bon de ne pas nous reposer dessus. D’abord parce que les règles pour y avoir droit changent en permanence. Ensuite parce que les montants attribués ne cessent de diminuer. Combien de personnes, après une vie à travailler, se retrouvent avec presque rien à la retraite ?

Ainsi, dans ce monde où il y a de moins en moins de sécurité d’emploi et d’aides, il devient essentiel que nos enfants acquièrent les compétences nécessaires pour s’assurer une vie s’appuyant sur la sécurité financière.

Au-delà du fait que nos enfants (mais nous aussi) devront pouvoir subvenir à leurs besoins en cas de maladie ou une fois retraités, désormais, ils devront être également en mesure d’évoluer rapidement. Alors qu’à l’ère industrielle l’ancienneté et l’expérience rendaient précieux, cela n’est plus le cas. De nos jours, plus vous vieillissez, moins vous avez de valeur. À moins d’être capable de suivre le rythme des changements qui viennent. Mais pour cela vos enfants (et vous) doivent apprendre à apprendre ! Apprendre comment changer et apprendre comment s’adapter, à la même allure que le monde.

Parent : un rôle essentiel

Les parents tiennent un rôle essentiel dans l’éducation de leurs enfants. En effet, l’école repose principalement sur un type d’intelligence : l’intelligence verbale et linguistique. Or l’intelligence ne se limite pas uniquement à la capacité d’une personne à parler, à lire et à écrire. Il existe d’autres formes d’intelligence : numérique, spatiale, physique, intrapersonnelle, interpersonnelle, environnementale… Ainsi, même si votre enfant ne possède pas un quotient intellectuel (QI) scolaire élevé, cela ne signifie pas qu’il ne pourra rien apprendre. L’important sera de trouver sa meilleure façon d’apprendre. S’il adopte une attitude positive et désire vraiment apprendre, rien ne pourra l’en empêcher. Mais il aura besoin d’aide, de votre aide !

À travers son exemple, Robert T. Kiyosaki nous a fait prendre conscience de l’importance que nous, parents, avons dans l’apprentissage de nos enfants. Nous avons la lourde tâche de les assister pour qu’ils trouvent leur “génie”, leur propre intelligence. En tant que parents, nous devons les aider à identifier quelles sont leurs aptitudes naturelles innées et les encourager à développer ces aptitudes. Nous devons les protéger d’un système d’éducation qui favorise une seule forme d’intelligence et n’est donc pas adapté à tous les enfants.

L’école est importante

Même si Robert T. Kiyosaki n’est pas entièrement d’accord avec ce qu’enseigne le système éducatif et sa façon de faire, il ne la dénigre pas pour autant. Une bonne éducation est très importante. L’école apporte les facultés d’apprentissage et les capacités scolaires élémentaires. Elle permet en outre aux enfants de se sociabiliser. Néanmoins, elle n’enseigne pas les techniques financières de base. Pour lui, l’école a pour objectif d’enseigner aux gens à rechercher un emploi sûr et à long terme. Or si cela fonctionnait à l’ère industrielle, cela ne semble plus pertinent à l’âge de l’information. Les personnes doivent voir bien plus loin et comprendre qu’un emploi ne rend pas riche. C’est ce que vous faîtes de votre argent qui vous rend riche. Au lieu de travailler pour l’argent vous devez apprendre à mettre l’argent à votre service. Et cela ne s’apprend pas à l’école.

Si vous pouvez enseigner à vos enfants qu’ils peuvent survivre et prospérer sur le plan financier par leurs propres moyens, qu’ils peuvent apprendre à gérer leurs finances sans tomber dans le piège des dettes à la consommation, vous les préparerez au monde. Vos enfants ont besoin de votre aide s’ils veulent être capables de développer les compétences financières dont ils auront besoin dans un avenir proche.

La perception de soi

Andy, surnommé la fourmi parce qu’avec ses lunettes il ressemblait à un insecte, à 10 ans, présentait un QI d’une personne de 18 ans. Ses professeurs le considéraient comme un génie. À l’annonce de ce génie, l’auteur qui était un camarade de classe d’Andy, nous raconte qu’il s’est alors senti un moins-que-rien, nul.

À travers cet exemple, il veut nous mettre en garde contre cette pratique de toujours vouloir nous comparer aux autres. En nous comparant avec ceux que nous estimons meilleurs que nous, nous avons tendance à nous dévaloriser. Notre estime de nous diminue alors.

Dans la première partie de Nos enfants riches et brillants, Robert T. Kiyosaki introduit le fait que l’argent n’est rien de plus qu’une idée. Ainsi, ce n’est pas l’argent qui rend riche, mais plutôt la perception que vos enfants se font d’eux-mêmes, sur les plans scolaire et financier. Ce sont elles qui dicteront souvent leur façon de gouverner le reste de leur vie. Vous devez donc veiller à ce qu’ils ne se dévalorisent pas et cessent de se comparer aux autres pour trouver leurs propres forces. S’il est vrai que certains auront plus de facilités quand il s’agit de parler, lire ou écrire, d’autres se démarqueront par leurs capacités physiques, d’autres encore par leurs qualités interpersonnelles… Tous les enfants sont différents. Ils ont tous un génie en eux qu’il faut faire sortir.

Robert T. Kiyosaki a eu la chance d’avoir un père qui l’a aidé à faire face à son sentiment de nullité. Voilà pourquoi en tant que parents, nous avons le rôle le plus important : celui de guider, de protéger et de préparer nos enfants à affronter le monde réel.

La préparation au monde réel

Les bonnes notes

Les bonnes notes sont importantes. La réussite à l’école l’est tout autant. La capacité de vos enfants à apprendre et à développer leurs intelligences est également essentielle. Pour autant, cela n’est pas déterminant pour leur réussite dans la vie. Un redoublement ou un échec à un examen sont autant de moyens de grandir et de s’améliorer. Mais cela n’aura pas d’impact sur l’avenir de vos enfants. La réussite financière de vos enfants ne dépend pas de leur réussite scolaire. Car il faut bien prendre conscience qu’un banquier ne leur demandera jamais leurs bulletins de notes. Ce qui l’intéresse lui, ce sont leurs états financiers. Vous le savez sans doute si vous avez déjà contracté un emprunt avec votre banque. Avant toute acceptation elle vous aura probablement demandé vos derniers relevés de comptes et bulletins de salaire, mais certainement pas vos bulletins scolaires.

Pour préparer vos enfants au monde réel, vous devez les initier aux états financiers. Cela signifie que vous devrez en amont enseigner certaines notions de gestion à vos enfants, en particulier le vocabulaire de l’argent.

La différence entre un actif et un passif

Comprendre le fonctionnement des états financiers est essentiel pour tous ceux qui veulent se bâtir une vie basée sur la sécurité financière. Dans cette optique, un 1er pas pour donner à votre enfant un bon départ financier dans la vie est de lui faire comprendre ce qui détermine un actif et un passif.

Celui que l’auteur appelle son “père riche” explique ceci : “c’est le flux de cash-flow entre l’état des résultats et le bilan qui détermine véritablement ce qu’est un actif ou un passif”. En d’autres termes, si votre bien vous rapporte de l’argent alors il s’agit d’un actif. Si au contraire il engendre des dépenses alors il s’agit d’un passif.

“L’actif met l’argent dans vos poches, le passif enlève l’argent de vos poches.”

Père riche, père pauvre, Robert T. Kiyosaki

L’auteur conseille de ne commencer à enseigner à votre enfant ce qu’il doit savoir sur l’argent qu’à partir du moment où il commence à s’y intéresser.

Les trois étapes de l’apprentissage

Robert T. Kiyosaki recommande aux parents de prendre le temps d’enseigner à leurs enfants. De cette façon, ils apprennent eux-mêmes souvent davantage de choses. Il propose trois étapes d’apprentissage :

  1. Avec de simples schémas,
  2. Par le jeu (l’auteur affectionne tout particulièrement le jeu de Monopoly, mais il présente également le jeu Cashflow qu’il a lui-même développé),
  3. Dans la vraie vie.

Quand vous consacrez du temps à enseigner à vos enfants les notions élémentaires de l’argent, prenez bien soin d’employer des mots qu’ils comprennent. Pour cela, n’hésitez pas à utiliser les jeux. Ils sont d’excellents professeurs car ils associent un aspect physique au vocabulaire que votre enfant est en train d’apprendre.

À travers les notions que vous leur enseignez, les jeux de gestion financière auxquels vous jouez, les situations réelles que vous leur expliquez, vos enfants devront comprendre un élément fondamental : l’argent ne rend pas riche.

L’argent ne vous rend pas riche

La raison pour laquelle la plupart des gens ne deviennent jamais riches est qu’ils sont conditionnés à penser en termes de rémunération pour le travail qu’ils font. Même si vous pouviez travailler plus, une journée ne fera jamais que 24h, donc vous serez immanquablement limité dans le montant d’argent que vous pourrez gagner. De toute façon, il est difficile de devenir riche quel que soit le montant de votre salaire. La plus grande erreur que la plupart des gens font est de penser qu’en faisant plus d’argent ils deviendront plus riches. Dans la plupart des cas, quand les gens gagnent plus d’argent, ils s’endettent davantage. Voilà pourquoi l’argent en soi ne vous rend pas riche.

Si vous voulez être riche, vous devez :

  • Apprendre comment convertir un revenu salarial en un revenu sans exploitation active ou en un revenu de portefeuille. Ainsi, l’argent travaillera pour vous, même pendant la nuit ou pendant vos vacances.
  • Penser en termes de nombre de gens que vous pouvez servir. L’auteur prend son propre cas pour exemple. Au lieu d’échanger son temps contre de l’argent pour enseigner la finance à quelques nantis, il a écrit de nombreux livres. S’ils sont vendus bien moins chers que ses séminaires, ils touchent également beaucoup plus de personnes dans le monde entier et sont vendus à toutes heures.

Voilà ce que les riches enseignent à leurs enfants de faire.

Un bon départ sur le plan scolaire

La dernière partie du livre consiste à aider les parents à découvrir le génie de leurs enfants.

Découvrir les aptitudes naturelles de vos enfants

Il existe différents traits de personnalité mais il existe aussi différents traits d’apprentissage. En d’autres termes, nous avons tous notre façon d’apprendre. Certains apprendront plus facilement en lisant des livres tandis que d’autres auront besoin d’expérimenter pour enregistrer. Le problème de notre système scolaire actuel est qu’il n’a été conçu que pour quelques-uns des traits d’apprentissage. Il est donc important de comprendre tôt quelle est la façon préférée d’apprendre de vos enfants, mais aussi pourquoi ils veulent apprendre telle ou telle chose. Par exemple l’auteur n’a pas appris la comptabilité parce qu’il voulait devenir comptable. Il a appris les rudiments de la comptabilité parce qu’il voulait devenir riche.

Une des clefs de la réussite des gens dans la vie est de découvrir de quelle façon ils apprennent le mieux et de s’assurer ensuite qu’ils sont dans un environnement qui leur permet de continuer à apprendre.

En tant que parents vous devez donc permettre à vos enfants de découvrir leur façon d’apprendre et leur génie.

Le succès est la liberté d’être qui vous êtes

Dans le monde d’aujourd’hui, nous avons davantage de choix. Les découvertes, les nouvelles industries, etc. élargissent nos choix de carrières et nos intérêts. Cela peut être un problème. Avoir trop de choix conduit à la distraction. Paradoxalement, plus nous avons de choix, plus nous avons de chances de réussir. Ainsi, offrir plus de choix à vos enfants pourrait leur permettre de trouver leur propre façon de réussir dans la vie.

Les enfants à qui on offre l’occasion d’acquérir un certain niveau de sécurité financière et d’assurance sur le plan financier dans leur jeunesse ont la formidable opportunité de se créer une vie exactement comme ils voudraient qu’elle soit.

Conclusion

La lecture de Nos enfants riches et brillants a été un réel déclencheur pour nous. Si nous avions déjà conscience que notre système ne pourrait subvenir à nos besoins toute notre vie, ce livre qui mettait en garde contre cela il y a 20 ans déjà, nous a confortés dans cette idée. En tant que parents, il est de notre devoir de préparer notre fils au monde et de lui inculquer les notions de l’argent qui lui assureront la sécurité financière.

Pour cela, nous devons l’assister pour qu’il trouve sa forme d’intelligence et qu’il la développe. En apprenant à apprendre, il sera ainsi mieux armé pour évoluer avec la société. Il aura toutes les cartes en main pour faire ses propres choix et réussir à sa façon.

“Vous ne pouvez pas enseigner quelque chose à quelqu’un, vous pouvez seulement l’aider à le découvrir en lui-même.”

Galilée

Points forts

  • Un livre qui présente de nombreuses notions financières de base, utiles à la fois pour les enfants et pour les parents,
  • L’auteur donne de nombreux exemples tirés de son expérience personnelle qui aident à visualiser les notions,

Points faibles

  • La structure du livre n’est pas claire. Les idées et notions se mêlent, sont répétées…
  • Si l’auteur nous indique les points sur lesquels il est important d’agir, il ne propose aucun exercice pratique et concret (ex. pour découvrir l’intelligence principale de notre enfant).
Si vous avez aimé cet article, partagez-le ! :)

10 réactions sur “ Nos enfants riches et brillants ”

  1. Curtis NEWTON Réponse

    J’ai changé ma vision sur la gestion de la finance en acquérant et en lisant « Père riche, père pauvre ».
    Cela m’a donné une claque, en prenant conscience que le salariat n’était pas l’unique façon de gagner de l’argent pour pouvoir vivre de la façon que l’on voulait.

    La majorité d’entre-nous ont été éduqué avec une vision salariale acquise par génération.
    Le schéma éducation/travail/retraite est fortement ancré dans notre société de consommation.
    Dispenser une éducation financière est devenir indispensable dans notre monde capitaliste.
    Les livres de Kiyosaki en sont un réel pilier dans ce domaine.

    Bravo pour le partage du livre (pour briser cette vision générationnelle).
    Amicalement&Bienveillance

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Curtis, merci pour votre commentaire. Nous avons la même éducation initiale à ce que je vois et l’on pourrait ajouter après travail « achat de sa résidence principale ». Nous affectionnons les livres de Kiyosaki même si chaque fois nous sommes un peu frustrés du caractère brouillon de l’écriture et du manque d’organisation du contenu. Cela implique de bien se concentrer sur les leçons cachées car en comparant plusieurs lecteurs de « Père riche, Père pauvre », nous nous sommes rendus comptes que nous ne tirions pas tous les mêmes conclusions ou du moins la même quantité de leçons. à bientôt

  2. A.Sophie Réponse

    En tant que parents, nous y pensons : comment transmettre notre patrimoine à nos enfants sans faire une « chicane de famille », sans les rendre paresseux, sans leur donner gratuitement ?
    Très bonne question à se poser, surtout quand on veut qu’ils en profitent avec les mêmes valeurs que nous.
    Merci pour ce partage !

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Sophie, merci pour votre commentaire. Effectivement, nous avons commencé à investir par besoin de sécurité suite à l’évolution de notre vie et l’achat de notre résidence principale. Cependant, tous ces éléments qui paraissaient importants sont presque passés au second plan après la naissance de notre fils. Jusqu’à présent, nos contraintes étaient matériels, avec un enfant ce n’est plus le même niveau et nous n’avons plus le droit à l’erreur. Nous allons donc, comme nos parents, essayer de faire en sorte que notre enfant soit meilleur que nous en le formant au mieux de nos capacités, mais nous n’oublions pas que faire des erreurs, c’est essayer, et donc s’améliorer. Bonne continuation.

  3. Alexandre HUET Réponse

    Je rejoins Curtis sur « Père riche, père pauvre », ça a été un réel point de départ et aussi tremplin pour moi en terme de réussite financière.
    Je n’ai jamais lu ce livre « Nos enfants riches et brillants » alors merci de nous en partager ce que vous en tirez 😀
    Je n’ai pas encore d’enfant mais j’ai vraiment adoré la vision de Warren Buffett sur l’héritage. Je pense aussi qu’en leur transmettant trop, on risque de leur faire éviter des épreuves difficiles mais oh combien constructive… De plus, partir en donnant à des organismes pour rendre le monde meilleur me séduit particulièrement 🙂
    Je pense que comme beaucoup de choses dans la vie, tout est une question de dosage… 😉
    Au plaisir de vous lire,
    Alex.

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Alexandre, merci pour votre commentaire et le partage d’opinion. Nous avons lu plusieurs livre de Kiyosaki et nous continuons petit à petit de rattraper notre retard. Chaque livre a sa ou ses leçons, l’information est un peu diluée mais elle reste présente et lorsqu’on additionne le tout cela fait encore plus de sens. Nous comprenons le point de vu de Warren Buffet car avec sa fortune, il est clair que ses enfants n’auraient rien à faire de leur vie s’ils savent un minimum gérer leur budget. Cependant, comme vous le dites, c’est une question de dosage. Dans notre cas, notre enfant devra travailler. Déjà car nous n’avons pas prévu de décéder rapidement, donc le temps que cela arrive, il devra s’en sortir tout seul. Dans un second temps, l’héritage ne lui permettra pas de ne rien faire, surtout après les droits de succession. Il aura donc pour défis de remonter le niveau post-héritage et surtout de le faire fructifier pour atteindre une réelle liberté financière s’il la souhaite, nous n’aurons fait que le commencement. à bientôt.

  4. Julien BIVI Réponse

    Comme Curtis et Alexandre le livre « Père riche, Père pauvre » a été un déclencheur pour moi. Grâce à celui-ci j’ai changer de vision et j’ai surtout compris que d’attendre après une hypothétique retraite était très risqué. J’ai tout plaqué pour me lancer dans l’entreprenariat et le trading afin d’atteindre la liberté financière.
    Plusieurs entrepreneurs à succès que je suis, comptent ne rien laisser à leurs enfant car pour eux « la richesse saute toujours une génération ».
    De mon point de vue, il est bien de pouvoir aider financièrement nos enfants à se lancer dans la vie, dans un business, sans pour autant en faire des assistés. C’est pour cela qu’il est très important leur apporter une éducation financière solide.
    Je ne connaissais pas « Nos enfants riches et brillants ». Votre article m’incite à lire ce livre.
    Merci pour cet article très enrichissant.
    Julien

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Julien, merci pour votre retour. Effectivement, aider son enfant en le formant est déjà une bonne transmission de patrimoine culturel! C’est un livre intéressant, assez alarmiste et qui motive à réfléchir à la situation et à ne pas suivre la voie standard. à bientôt

  5. Ping Comment préparer l'avenir de ses enfants ? - La voie des finances

  6. Ping 5 livres sur la parentalité mais pas que |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *