Le minimalisme

Lorsque nous avons commencé à travailler, nous gagnions moins de 2 500 € à deux. Entre le loyer de notre emprunt immobilier, les assurances, les impôts, etc. il ne nous restait pas grand-chose à la fin du mois. Dans ces conditions, nous avons dû limiter nos dépenses, en particulier celles de loisirs. Si nous n’étions pas particulièrement dépensiers au départ, cette situation nous a pourtant parfois pesé. Néanmoins, elle nous a aussi appris à rationaliser nos dépenses.

Maintenant que nous avons davantage de moyens, nous ne réfléchissons plus lorsque nous faisons les courses. Nous ne transpirons pas non plus à grosses gouttes lorsque nous invitons du monde au repas. Pour autant, nous avons acquis des automatismes et nous restreignons nos dépenses sans plus nous en rendre compte.

Nous avons développé un mode de vie minimaliste.

Dans cet article nous allons voir à quoi correspond le minimalisme, mais aussi quels sont ses avantages en termes de gestion des finances personnelles et d’atteinte d’objectifs.

Le minimalisme, qu’est-ce que c’est ?

Le manque de place, la prise de conscience écologique, le souci de faire des économies… Les raisons d’adopter un mode de vie minimaliste sont nombreuses. Derrière celui-ci, on retrouve une philosophie du “consommer moins, mais mieux”.

Réduire sa consommation

À la base, le minimalisme correspond à une diminution de sa consommation. Avec l’avènement de l’ère industrielle, les prix des biens matériels ont baissé. Il est ainsi devenu plus facile et même normal de consommer voire surconsommer.

Mais depuis quelques années, les gens commencent à revenir sur ce mode de vie. En effet, malgré une surabondance de tout, nous nous rendons compte que nous ne sommes pas plus heureux. Nous ne vivons pas mieux. Notre planète subit nos excès.

Une réflexion globale sur la société de consommation est à l’œuvre, et le minimalisme représente une solution.

Mais réduire sa consommation ne consiste pas à diminuer seulement ses dépenses. Au-delà des possessions matérielles, le minimalisme impacte nos relations personnelles, activités, loisirs, etc. L’idée étant d’apprendre à connaître ce qui est important et à ne conserver que l’essentiel.

“Ne gardez que les choses qui parlent à votre cœur. Puis franchissez le pas et jetez tout le reste. En faisant cela, vous pouvez réinitialiser votre vie et vous lancer dans un nouveau style de vie.”

Marie Kondo

Se libérer du regard des autres

“Celui qui sait qu’il possède suffisamment est riche”

Lao Tseu

Pour beaucoup il est devenu normal de consommer. Par exemple, nous connaissons tous quelqu’un qui ne possède pas de téléviseur ou dont le téléphone portable n’est pas un smartphone. Est-ce que vous ne vous êtes jamais fait la réflexion que cette personne était “bizarre”, marginale ?

De la même manière, si vous deviez choisir entre un avocat qui roule en Audi et un qui se déplace en 2CV, lequel choisiriez-vous ? Il est à parier que vous préfèreriez probablement celui qui a un modèle de voiture haut de gamme et récent plutôt que l’inverse. Et pourquoi ? Parce que l’image que nous avons d’un avocat, ou d’un médecin, d’un ingénieur, est celle d’une personne qui a les moyens. Inconsciemment, ces professionnels auront alors tendance à consommer plus que de besoin pour coller à cette image.

Médecin ou pas, nous agissons tous de la même façon : en règle générale les augmentations de salaire entraînent une hausse du niveau de vie, soit une augmentation de la consommation.

Le minimalisme, au-delà d’un mode de vie, implique un changement dans son mode de pensée. En effet, ne pas posséder le dernier smartphone à la mode, ou ne pas être inscrit sur les réseaux sociaux du moment, c’est sortir du moule. Vous choisissez de ne plus rentrer dans la “norme sociale”, de vous défaire des attentes de la société. Cela demande une force de caractère et beaucoup d’énergie, au moins au départ.

Gagner du temps

Sans arrêt, de nouvelles méthodes pour gagner en productivité voient le jour. Il faut produire plus pour gagner plus, pratiquer plus d’activités, voir plus de personnes…

Au contraire, le minimalisme c’est consommer seulement l’essentiel pour nous, peu importe ce que pensent les gens autour de nous.

Car il ne faut pas oublier que le temps est une ressource limitée. Alors pourquoi ne pas le passer à réaliser seulement ce qui nous rend heureux au lieu de courir à droite, à gauche, sans que cela n’ait le moindre sens ?

Quelle que soit votre raison, adopter le minimalisme est excellent pour vos finances. Il permet de se recentrer sur ses véritables besoins et s’émanciper du regard de la société. Ce mode de vie a donc tous les avantages pour vous aider à atteindre vos objectifs.

Minimalisme VS radinisme

Être minimaliste est-ce être radin ? Cette question est légitime et tout minimaliste a dû être confronté à ce type de réflexions :

  • Vous ne partez pas en vacances cet été ? Vous en avez les moyens pourtant !
  • Franchement, vous devriez changer de téléphone, le dernier modèle est tellement mieux, c’est obligatoire.

Or nous l’avons vu, le minimalisme ce n’est pas réduire ses dépenses absolument, c’est davantage consommer moins, mais mieux. Ne consommer que l’essentiel. La diminution des dépenses est généralement une conséquence de ce mode de vie, pas la raison.

Ainsi, un minimaliste n’est pas radin. Il a simplement rationalisé ses coûts en fonction des choix qu’il a fait dans son style de vie. De cette manière, s’il se concentre sur sa famille et ses amis, bien sûr qu’il viendra boire un verre en terrasse ou qu’il vous accompagnera au cinéma. Car il favorisera les échanges sociaux. Par contre, au cinéma, il ne prendra probablement pas de pop-corn ni de boisson. Au bar, il se contentera d’un verre pour accompagner la discussion.

Le minimaliste tend vers une consommation plus raisonnée et durable. Ainsi, lors de la période des fêtes, il ne rejette pas forcément l’idée d’offrir des cadeaux, surtout aux enfants. Mais ceux-ci seront de qualités, évolutifs ou à but éducatif. Ou alors, il offrira un cadeau fait de ses mains, ou il organisera une activité non payante comme une chasse au trésor dans une forêt.

Pour rappel, un minimaliste tend à s’émanciper de la surconsommation pour se concentrer sur ses besoins et sur le relationnel. Il n’est alors pas question d’imposer ce choix, par exemple à des enfants qui croient encore au père Noël ou de se couper de tous ses amis.

Minimalisme : les raisons de l’adopter

Le minimalisme pour atteindre vos objectifs

Comme vu plus haut, le minimalisme a pour principe de réduire sa consommation, quelle qu’elle soit. Cette réduction permet de ne se concentrer que sur l’essentiel. 

Ainsi, une fois votre objectif défini de façon claire et précise, rien ne pourra vous faire dévier de votre voie. Car vous aurez éliminé tout le superflu.

Les lecteurs de cet article ont également lu l’article : “Méthode SMART : comment définir vos objectifs ?”

Par exemple, si votre objectif est de courir le marathon de Paris en moins de 3h. En tant que minimaliste, vous vous focaliserez sur l’essentiel pour vous, ce qui vous rend heureux : courir. À l’inverse, vous réduirez ce qui n’est pas important comme : les soirées à boire et qui finissent à pas d’heure, les activités qui vous ennuient et prennent du temps…

Sans aller jusqu’à dire que vous ne pensez plus qu’à votre objectif, le minimalisme vous aide à le garder en ligne de mire. Ainsi, vous ne papillonnez pas et arrivez plus rapidement à l’atteindre.

Le minimalisme pour assainir vos finances personnelles

L’autre avantage du minimalisme tient dans la diminution de vos dépenses. En effet, en réduisant vos besoins à l’essentiel, vous consommez moins et dépensez donc moins d’argent.

“Ce qui est beau, ce n’est pas d’être privé, ni même de se priver, c’est de ne pas sentir la privation.”

Henri Bergson

Pas besoin d’avoir un doctorat en mathématiques pour comprendre qu’en baissant vos dépenses, vos ressources disponibles augmentent d’autant.

Minimalisme : comment s’y mettre ?

Il existe quantité de façons de réduire sa consommation. Nous vous en présentons quelques unes :

Gérer son budget

Si vous ne le faites pas déjà, une première bonne habitude à prendre est de mettre en place un budget. Un budget est un plan qui liste l’ensemble de vos ressources et de vos dépenses. En mettant à plat vos finances, vous pourrez aisément analyser votre mode de consommation et repérer les leviers possibles d’amélioration. Vérifiez par exemple que les assurances que vous payez ne sont pas en doublon. Ou encore, votre forfait de téléphone est-il à jour ? En effet, les prix des forfaits ne cessent d’évoluer et vous pourriez peut-être trouver moins cher tout en conservant vos avantages actuels.

Apprendre à gérer votre budget représente ainsi une première étape. La suivante consiste à déterminer quels postes de dépenses vous pouvez diminuer, voire supprimer.

Définir ses besoins

Maintenant que vous connaissez avec précision ce qui compose votre budget, posez-vous la question des dépenses qui satisfont un besoin de celles qui relèvent plutôt des envies.

Les lecteurs de cet articles ont également lu l’article : “Quelle est la différence entre un besoin et une envie ?”

Au-delà de cela, si vous souhaitez adopter un mode de vie minimaliste, vous devrez également définir ce qui est essentiel pour vous.

Par exemple, avoir un toit au-dessus de sa tête répond à un besoin de sécurité selon la pyramide de Maslow. Mais avez-vous besoin d’un logement de 100 m² ? Ne pourriez-vous vous contenter de 2 voire 3 fois moins ?

“La question de savoir ce que vous voulez posséder est en fait la question de savoir comment vous voulez vivre votre vie.”

Marie Kondo

Privilégier la qualité à la quantité

Pour consommer moins, consommez mieux ! Outre le fait que souvent la qualité coûte cher, ce qui vous oblige quelque part à consommer moins, elle a aussi souvent une durée de vie supérieure. C’est là que réside le véritable intérêt.

Prenez par exemple un vêtement de faible qualité. Même en en prenant soin, il s’abîmera plus vite qu’un de qualité supérieure. Ainsi, alors que vous pensiez faire des économies, vous vous retrouverez à devoir en acheter un autre. Au revoir les économies, et ne parlons pas de l’impact environnemental…

Faire une liste de courses… et s’y tenir !

Cela peut paraître évident, mais pour maîtriser vos dépenses et éviter les pulsions irrationnelles et “contre-minimalistes” lorsque vous faites vos courses, édifiez une liste en amont. Puis, lorsque vous serez dans votre magasin, contentez-vous de remplir votre caddie uniquement des éléments de votre liste.

Encore mieux, pourquoi ne pas faire vos courses en drive ? Cela a l’avantage de vous éviter les tentations.

Et pour éviter le gaspillage, il existe des applications telles que Jow [1] qui créent votre menu, font la liste des courses en fonction et génèrent votre drive automatiquement.

Acheter selon ses moyens

Là encore, nous enfonçons des portes ouvertes. En dehors peut-être d’un achat immobilier qui nécessite souvent de débourser un montant assez conséquent, si vous n’avez pas l’argent pour vous payer cet objet ou cette activité essentiel, alors attendez !

Prendre le temps a plusieurs avantages :

  • Vérifier que ce que vous jugiez essentiel d’acquérir l’est toujours plusieurs semaines voire mois après. Il est possible qu’entre-temps vous ayez trouvé un substitut ou que vous soyez parvenu à vous en passer.
  • Éviter de recourir à des prêts à la consommation qui coûtent cher.

Emprunter ou louer

Vous avez besoin d’un marteau pour planter UN clou ? Ou vous avez trouvé un chat dans la rue et voudriez l’amener chez le vétérinaire pour retrouver son propriétaire, mais vous ne disposez d’aucun moyen pour le transporter ? Avant de dépenser de l’argent pour un besoin ponctuel, demandez-vous si vous ne pourriez pas emprunter voire louer ces objets qui vous font défaut.

Cette solution a comme avantage de :

  • Éviter d’encombrer votre domicile avec des objets qui ne vous servent pas ou peu,
  • Coûter moins cher,
  • Être bonne pour la planète.

Conclusion

Le minimalisme est un mode de vie à part entière. Il implique de changer son mode de consommation, mais nécessite aussi de changer sa mentalité et d’accepter de ne pas agir comme tout le monde. Pour autant, il présente de nombreux avantages, notamment d’un point de vue financier, et il vous aide à atteindre vos objectifs.

Et vous, êtes-vous plutôt minimaliste ou aimez-vous consommer selon vos envies ?

[1] Pour bénéficier de 5 € offerts lors de vos 2 premières commandes avec Jow, utilisez le code promo UGPFJN au moment du paiement.

Si vous avez aimé cet article, partagez-le ! :)

6 réactions sur “ Le minimalisme ”

  1. Jouvenon Réponse

    Minimalisme, sobriété, frugalisme ! Qu il est de se satisfaire de ce que l on a et de détacher de la consommation. La 1ere etape pour etre libre !

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour, en effet, étant donné que nous n’avons pas la maitrise de nos salaires, notre seule action possible est celle de notre consomation.

  2. Alexandre HUET Réponse

    Et quel plaisir de posséder peu! On a plus peur de de se faire voler, on ne passe plus de temps à entretenir nos affaires, a les ranger et trier…
    En plus de l’intérêt écologique, il n’y a que des avantages a vivre avec moins.
    Est ce que vous avez déjà eu le sentiment d’espace en prenant une location de vacances où il y a peu de choses dedans ?

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Alexandre, en effet, se sont les éléments que l’on ne prend pas en compte au début mais qui font de réels atouts.
      Nous n’avons pas une maison très grande, mais elle reste épurée et au final nous avons plus de place que chez certains de nos amis qui ont plusieurs dizaines de m² en plus.

  3. Julien BIVI Réponse

    Bonjour Fabien et Isabelle,
    A la maison, nous sommes adeptes du minimalisme. En effet, le minimalisme permet de ne pas banaliser les dépenses. Ainsi, nous prenons plaisir à manger un bon morceau de viande car ce n’est pas banal. Mais cela s’applique à tout.
    De plus, nous favorisons l’occasion au neuf. Cela a un avantage financier mais aussi écologique. Nous pratiquons l’upcycling et madame en a même fait une activité complémentaire. Il existe également des applications qui permettent de donner et de récupérer des objet gratuitement.
    Pour moi, le minimalisme permet de se recentrer sur sois car c’est une réflexion sur nos réels besoins.

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Julien,
      Votre démarche est vraiment inspirante! Quand on adhère a ce mouvement, finalement il ne reste que dès avantages par la suite.
      Merci pour ce partage, à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *