Comment être zen avec l’argent ?

Selon une étude de l’INSEE [1], en 2019, un ménage sur deux en France métropolitaine est endetté à titre privé, c’est-à-dire qu’il rembourse un emprunt ou un crédit pour des besoins privés. Un tiers des ménages (33 %) est endetté pour un motif immobilier. La part des ménages endettés pour un motif de consommation est légèrement inférieure : 27 %. Enfin, un ménage sur dix cumule à la fois crédit immobilier et crédit à la consommation.

Nous sommes dans ce cas puisque nous possédons plusieurs emprunts qui courent en parallèle : pour l’achat de notre résidence principale, des travaux de rénovation, l’achat de parts de SCPI. Ainsi, chaque mois c’est plus de 40 % de nos revenus qui partent pour rembourser ces prêts. Ajoutez à cela les assurances, les impôts et taxes, les dépenses courantes pour vivre… et vous comprendrez que les fins de mois ne sont pas toujours sereines.

Comme quoi oui, l’argent est une source constante de stress !

Et le stress financier n’est pas sans conséquences sur votre vie. Dans cet article nous allons voir pourquoi il est important de rester zen avec l’argent et comment y arriver.

Cet article répond à l’évènement du blog Fric au féminin sur la question « Comment être zen avec l’argent ? ». L’objet de ce blog est de vous aider à changer votre relation à l’argent pour marcher vers votre liberté financière…. Je vous invite d’ailleurs à découvrir ces articles pour attirer la chance et augmenter votre valeur perçue.

Pourquoi être zen avec l’argent est important ?

Si l’argent est source de stress pour vous, cela pourrait avoir des conséquences sur votre santé physique et mentale.

Selon l’Agence de la consommation en matière financière du Canada, les personnes qui déclarent se sentir anxieuses en raison de leur situation financière ont un risque accru de contracter des maladies. Elles sont également plus facilement atteintes d’insomnies, de maux de tête et autres, et ressentent souvent des tensions dans leurs relations personnelles.

Pire encore, ce stress financier peut entraîner de graves problèmes de santé, comme des maladies du cœur, de l’hypertension artérielle et la dépression.

Comment être zen avec l’argent ?

Une bonne maîtrise de vos finances peut avoir un impact sur votre santé en diminuant votre stress. Étant donné que l’argent fait partie intégrante de notre vie, s’en soucier constamment peut entraîner des symptômes psychologiques sérieux à long terme.

“Quand on stresse à cause de ses finances, on peut devenir très anxieux, voire dépressif”

Carla Marie Manly, psychologue clinicienne en Californie

Voilà quelques pistes pour vous aider à devenir zen avec l’argent :

Faire un budget

Un budget est un plan qui vous aide à gérer votre argent. En faisant cela, vous apprendrez à maîtriser vos dépenses. C’est aussi un magnifique outil de projection et d’analyse. Car en mettant à plat et par écrit tous vos mouvements financiers, vous pourrez repérer d’éventuelles problématiques en amont et serez en mesure d’y apporter des solutions. Le tout, calmement, sans stress inutile.

Le principe est simple : 

  • D’un côté vous allez noter l’ensemble de vos dépenses mensuelles récurrentes, qu’elles soient fixes (dans ce cas vous noterez le montant exact de la dépense) ou variables (dans ce cas vous noterez une estimation la plus honnête et précise possible). Vous pouvez également inclure quelques dépenses exceptionnelles.
  • De l’autre, inscrivez toutes vos ressources tels que vos salaires, loyers de locations, rentes, pensions de retraite, etc.

En comparant le total de chaque mois de vos ressources à celui de vos dépenses, vous pourrez repérer en un coup d’œil les mois qui risquent de poser problème et anticiper leur résolution.

De cette manière, vous vous évitez le stress de quand vous découvrez que votre compte en banque est dans le rouge.

Ainsi, faire un budget vous permet de planifier et d’anticiper. De quoi faire baisser la pression.

Se constituer une épargne de précaution

De la même façon qu’il est important de tenir ses comptes, il est tout aussi essentiel de se constituer une épargne de précaution. L’épargne de précaution correspond à une réserve d’argent que l’on se constitue dans le but de faire face à des dépenses imprévues. Qu’il s’agisse d’une panne de chaudière ou même d’une perte d’emploi, il arrive des moments dans la vie où vous aurez besoin d’argent rapidement. Ainsi, mettre de l’argent de côté en prévision de coups durs vous permettra d’être plus serein le jour où vous aurez un problème. En effet, elle vous évitera notamment :

  • D’être à découvert et donc de payer des agios bancaires si vous devez réaliser une dépense importante,
  • De contracter un crédit à la consommation et donc de payer des intérêts généralement élevés.

Rembourser ses dettes

Au même titre qu’une mauvaise gestion ou une dépense imprévue peut vous causer du stress, avoir des dettes est aussi une source importante d’anxiété. Ainsi, si malgré votre épargne de précaution vous n’avez eu d’autre choix que de contracter un emprunt, veillez à bien inscrire les remboursements dans votre budget. De même, faites en sorte de vous acquitter de vos mensualités avant toute autre dépense.

Lorsque nous parlons de rembourser ses dettes, nous nous focalisons sur les dettes qui financent un passif. Bien entendu, la dette qui finance un actif n’est pas source de stress car elle fait partie de votre stratégie à moyen ou long terme.

Diversifier ses revenus

Comme vu précédemment, la perte d’un emploi peut être compensée en partie par une épargne de sécurité. Cela doit permettre de tenir assez longtemps pour ne pas se mettre en danger le temps de retrouver un emploi.

Une solution complémentaire consiste à ce que vos revenus ne dépendent pas d’une seule source. En effet, si vos revenus proviennent de plusieurs sources, dans ce cas, la perte d’une de ces sources est moins critique. Cela est valable à condition que chaque source représente une part non négligeable de vos revenus. Si l’on fait un ratio en pourcentage, il faudrait par exemple qu’aucune source ne dépasse 50 % de vos revenus. Ainsi, en cas de perte de celle-ci vous n’aurez que 50 % à combler avec votre épargne de sécurité.

Si vous êtes en couple, il est intéressant de baser ses dépenses sur la moitié des revenus du foyer. Ainsi, en cas de perte de l’un des emplois, vous ne serez pas en difficulté. Cela est très compliqué à réaliser, mais il est possible de se rapprocher petit à petit de cet objectif avec le temps. Il est également possible d’investir pour avoir en retour des dividendes, des loyers, des rentes. Enfin, il existe de nombreuses façons d’avoir des revenus passifs ou semi passifs en développant des activités parallèles à vos emplois (écriture de livres, e-commerce, etc.).

Être en adéquation avec vos valeurs

En complément de la diversification de vos revenus, il est important de diversifier son patrimoine. Cela permet de ne pas subir de plein fouet une crise sectorielle et ainsi d’être plus serein quant à la pérennité et la croissance de votre patrimoine.

Cependant, le motif de la diversification ne doit pas vous faire investir dans des supports qui ne sont pas en adéquation avec vos valeurs. En effet, cela sera une source de stress voire de frustration. Il existe suffisamment de supports à ce jour pour avoir un patrimoine qui vous corresponde et qui puisse résister aux différents aléas.

De plus, attention à ne pas confondre diversification et dispersion. En effet, gérer de nombreux supports peut être chronophage et donc réduire votre temps libre et par la même occasion vos divertissements, loisirs. Enfin, certains investissements ont des coûts fixes qui peuvent réduire la performance de vos investissements. Par exemple lors d’un passage d’ordre en bourse, certains courtiers appliquent un prix fixe pour les “petits versements”. Par exemple, vous ne paierez “que” 2 € pour des ordres compris entre 10 et 500 €. 2 € de frais sur 10 € cela fait 20 % de perte alors que 2 € de frais sur 500 € représentent 0,4 % de perte. Ainsi, s’il faut choisir entre mettre 100 € sur 2 supports ou 200 € sur un seul support, prenez en compte ce genre de frais.

Contrer la peur par le savoir

Dans la plupart des situations, la peur et le stress généré par cette peur est due à un manque de connaissance. C’est le cas typique des araignées et des serpents qui font partie des animaux dont les gens ont le plus peur, car ces animaux sont généralement méconnus.

L’argent ne fait pas exception et nous touche encore plus particulièrement, car nous devons travailler pour l’acquérir. Ainsi, pourquoi prendre le risque de tout perdre pour gagner 5 % ?

Ce genre de blocage et les réponses à ces questions ne sont accessibles que de deux manières :

  • Sur le terrain en prenant un risque,
  • En investissant dans des formations.

Il est à noter que ces deux éléments sont complémentaires et qu’une formation théorique devra systématiquement être mise en pratique. Il est facile d’être bon sur un tableur Excel, mais lorsque l’on investit son propre argent, le stress engendré peut nous faire prendre de mauvaises décisions.

Mais pour diversifier ses revenus grâce aux investissements, il faut être formé.

Pour se constituer un patrimoine diversifié, solide et en adéquation avec ses valeurs et ses objectifs, il faut être formé.

De même, pour prendre les bonnes décisions lors de la sélection de ses supports, en cas de crise sectorielle ou lors d’un arbitrage, il faut être formé.

Faire confiance au processus

Vous avez fait l’effort de vous former. Maintenant, vous maîtrisez vos dépenses et votre budget. Vous diversifiez vos sources de revenus et votre patrimoine est cohérent avec vos valeurs et vos objectifs. Le tout avance petit à petit dans la bonne direction. Mais… Cela fait déjà quelques semaines, voire des mois et vous n’êtes pas millionnaire ? 

Ne changez pas votre stratégie chaque fois que vous voulez aller plus vite !

Les résultats en investissement peuvent être longs à apparaître. À l’image de la boule de neige qui dévale la montagne : elle gagne en taille et en vitesse avec le temps, mais au début elle est petite et lente.

Faites un audit de votre stratégie. Si les résultats à court et moyen terme sont cohérents, n’essayez pas de battre votre stratégie, faites lui confiance surtout si elle atteint ses objectifs. Ainsi, vous vous retirerez une charge mentale inutile.

Attention, si lors de l’audit, les résultats ne sont pas au rendez-vous, il faut agir et faire un arbitrage. Ou si de nouvelles connaissances vous ouvrent de nouvelles perspectives, ne changez pas du tout au tout, essayez de l’intégrer au plan initial avec un arbitrage de la situation.

Ne pas se comparer

Tout le monde a réussi sauf vous ?

Vous allez sur internet et tout le monde fait mieux que vous ?

Vous achetez des livres et on vous recessace que tout est faisable et facile ?

Ou encore les personnes qui vous annoncent faire 350 % de croissance par an, vous disent que si vous ne faites pas ça alors vous n’avez rien compris ? …

Oubliez tout ça. Ce n’est pas votre situation, ce n’est pas vos besoins et surtout, ce n’est même pas forcément réel !

Seuls ceux qui réussissent l’affichent sur internet. Et ceux qui ont effectivement fait 350 % sur un coup de chance, que font-ils l’année suivante ? On ne le saura jamais, car ils n’en parleront jamais.

Se construire un patrimoine prend du temps. Ce temps est inversement proportionnel à ce que vous pouvez investir.

Vos choix peuvent accélérer ou ralentir cela, mais quoiqu’il en soit, cela ne se fera pas en quelques semaines ou mois. Il faut plusieurs années pour la quasi-totalité des personnes.

Donc pas de jalousie là-dessus, c’est se générer du stress pour rien.

Une conclusion zen

Comme vous pouvez le voir au travers de cet article, être zen avec son argent demande des compétences très similaires à ce que l’on peut développer pour ses autres activités comme son travail, sa famille, etc.

Cela passe par quelques étapes fondamentales comme l’acquisition des connaissances initiales, le passage à l’action avec un suivi rigoureux et pour finir la maîtrise du risque avec la diversification des sources de revenus et de son patrimoine.

Si vous appliquez cela de manière rigoureuse, plus le temps passera et plus vous serez zen. Vos revenus et vos ressources évolueront comme la petite boule de neige qui dévale la montagne.

[1] https://www.insee.fr/fr/statistiques/5371257?sommaire=5371304&q=endettement

Si vous avez aimé cet article, partagez-le ! :)

11 réactions sur “ Comment être zen avec l’argent ? ”

  1. jouvenon Réponse

    Bravo pour cet article et merci pour cette très belle contribution ! Elle arrive a point nommé avec une rentrée qui n’a pas fini d’être anxiogène sur ce sujet ….

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Merci de nous avons invité pour ce carnaval, c’était très intéressant et j’ai hâte de voir le retour de tout le monde sur le sujet.
      Bonne continuation

  2. Sébastien Réponse

    Merci pour cet article très intéressant et très complet !!! Cela m’a rappelé pas mal de souvenir de mon ancienne vie de banquier 😉

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Sébastien, avoir été banquier doit être un atout considérable dans la vie courante!
      Merci pour ce commentaire,
      Bonne continuation

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Gladys, de rien, c’était un plaisir.
      Le thème de ce carnaval était très important pour nous et nous espérons qu’il inspirera d’autres personnes.
      Merci pour ce commentaire,
      Bonne continuation

  3. Alexandre HUET Réponse

    C’est vrai qu’avoir confiance en sa stratégie est super important ! Parce qu’il n’y a rien de pire que dans changer de stratégie chaque matin…
    Merci pour cet article !

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Alexandre, notre difficulté à ce jour c’est que nous hésitions justement entre plusieurs stratégies. Elles n’ont pas les mêmes objectifs et nous oscillons entres chaque.
      Bonne continuation

  4. Julien BIVI Réponse

    Bonjour Fabien et Isabelle,
    Pour beaucoup de personnes, il est important de se sentir en sécurité. Tous les points que vous énoncer aident à le faire. Même s’ils sont tous très important, je mets l’accent sur le fait qu’il est primordial d’avoir plusieurs sources de revenus. En effet, beaucoup pensent qu’ils sont en sécurité parce qu’ils ont un CDI. Or c’est une grosse erreur, car avec cette logique, jusqu’à la fin de leurs jours ils seront dépendants d’une seule source de revenus (salaire puis retraite). Si elle se met à défaillir, cela leur génèrera beaucoup de stress car ils pensaient ces revenus acquis.
    Merci pour tous ces conseils 😊

    • Fabien et Isabelle Auteur ArticleRéponse

      Bonjour Julien, je suis tout à fait d’accord avec toi. Et ma crainte s’est augmentée depuis que je sais à quel point il est facile de casser un CDI… Et pour la retraite, nous n’y croyons pas un instant, nous faisons comme si elle n’existera plus et au dans le cas contraire ce sera la bonne surprise 🙂

      Bonne continuation

  5. Ping Notre relation avec l'argent - La voie des finances

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *